24/06/2015

10 Points à Vérifier Avant de Passer d'Employé à Patron de Start-up


Lorsque vous ne supportez plus votre travail actuel ou la façon dont votre employeur vous traite, votre réflexe est d’accomplir deux tâches pour devenir entrepreneur : la première démarche consiste à quitter votre job : la seconde est de créer votre entreprise.
Cela vous semblera facile de mener à bien la transition du statut de salarié à celui de patron de start-up. Toutefois cela s'avère beaucoup plus complexe que prévu. Le fait de démarrer une entreprise nécessite beaucoup de travail, exige de nombreux sacrifices en temps et en argent et implique que vous devez en permanence faire face à de nombreux défis.


Voici 10 actions simples qui vont vous permettre de devenir votre propre boss.


1°) Interrogez-vous sur vos envies et vos centres d’intérêt

Le fait  de « trouver sa passion »,  c’est un peu comme «  chercher ce qui fait vibrer une personne ». Mais c’est bien plus que cela. Songez globalement à toutes vos compétences, votre expérience ou vos aptitudes et jugez ce que vous pouvez raisonnablement vous permettre de faire pendant des heures tout le long de l'année, tout en vous assurant que ce que vous accomplirez vous procure de la joie.



2°) Constituez votre équipe

Si votre projet de start-up est viable, vous devez obtenir la bonne combinaison de personnes que vous choisirez en fonction de leurs compétences et leur expérience pour rendre l’entreprise pérenne et plus performante sur son marché. Vous aurez besoin de vous entourer de collaborateurs possédant des solides compétences, principalement dans la finance, le marketing, la gestion de la relation-client et la production.



3°) Choisissez la structure de votre entreprise

Vous devez vous assurer de retenir la forme juridique qui convient le mieux à votre activité. A titre d’exemple, vous serez amené à choisir entre la société à responsabilité limitée (SARL), l'entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL), la société anonyme ou la société par actions simplifiées (SAS). Votre choix aura une incidence directe sur le nombre d’associés, les règles de fonctionnement de votre entreprise et les régimes fiscaux et sociaux auxquels vous adhérerez.


4°) Dotez-vous d’un budget

Votre temps de travail étant dédié exclusivement à votre start-up, établissez un budget de fonctionnement qui servira à couvrir principalement les frais de marketing, les salaires et d’autres frais d’exploitation. Gardez à l’esprit que des dépenses fastidieuses ou inutiles peuvent plomber votre comptabilité.


5°) Etablissez un plan d’affaires et un plan marketing

Le marketing est une discipline qui implique l'utilisation des réseaux sociaux, la création de contenus et le recours aux messageries via l’email. Assurez-vous de savoir comment vous utiliserez chacun de ces supports de communication, avant de présenter un nouveau concept de bien ou service à vos (futurs) clients. Parallèlement, concevez un business plan qui détaille le fonctionnement de votre start-up. Il n’est pas nécessaire d’établir un document trop formel, dès l’instant qu’il présente l’activité de votre entreprise, l’équipe de direction & de gestion qui concourt à la fabrication et à la vente du produit, les canaux de distribution, vos prévisions financières et votre projet d’expansion.






6°) Testez d’abord votre idée à une petite échelle

Dans la mesure du possible, commencez par valider votre concept en positionnant votre start-up sur un marché de taille très modeste.


Cette méthode est un excellent moyen de tester votre idée en conditions réelles sans prendre de risque, ce qui vous donnera l’occasion de sonder vos premiers clients et de savoir si votre projet tient la route sur une longue période avant d’abandonner la sécurité que vous procure votre poste actuel, en votre qualité de salarié.


7°) Pensez à déterminer ce que les autres sont prêts à payer.

Un projet de start-up viable est un compromis entre l’idée de business que vous souhaitez concrétiser et le prix que les consommateurs sont disposés à acquérir pour obtenir le produit ou le service sur le marché.


8°) Apprenez à écouter et questionner vos prospects

Vous devez identifier quelques personnes qui disposeraient, à vos yeux, les traits de caractère du client idéal et cerner leurs aspirations, leurs attentes futures, leurs craintes, ainsi que la perception qu’ils ont de votre start-up. Assurez-vous que les caractéristiques et les avantages clés de votre produit ou service vont satisfaire leurs besoins.


9°) Intégrez les remarques des clients et adaptez votre offre


Votre phase de test « à petite échelle » va vous permettre de distinguer les produits arrivés au stade de commercialisation de ceux qui ont besoin d'être améliorés. Prenez note de leurs remarques, leurs suggestions et leurs commentaires, ce qui vous aidera par la suite à peaufiner votre stratégie marketing et à écouler les produits plus aboutis sur le marché.


10°) Approchez des investisseurs

Le fait de lancer votre start-up implique que vous devez économiser un peu d’argent pour passer au moins le cap des six premiers mois d’activité. Si vous aspirez à mener un projet plus ambitieux, vous devez envisager la possibilité d’ouvrir le capital de votre société à des Anges Financiers ou à des capital-risqueurs.



11°) Faites le grand saut

Tout ce qui vous reste à faire est de  mettre en œuvre et de suivre scrupuleusement les plans d’action que vous avez soigneusement établis.  Bien entendu, il vous arrivera de les modifier lorsque vous rencontrez des difficultés dans votre start-up.


12°) Maintenez de bonnes relations avec votre ancien cercle professionnel

Une fois que vous êtes prêt, n’hésitez pas une seconde à quitter votre emploi actuel, ce qui vous procurera dans un premier temps une sensation de bien-être intense, de détente et de soulagement. Mais quoiqu’il advienne, le plus dur reste à faire. Cela se traduira par une masse colossale de travail dans la start-up que vous dirigerez..
Vous seriez tenté de rompre toute relation avec votre ancien entourage professionnel. Sait-on jamais, vos anciens patrons et collègues pourraient vous prodiguer des conseils en tant que mentors ou envisageraient de devenir vos clients !




                                           Auteur: Harley McKenson
 Fondateur et gérant de www.McKenson-Invest.com 
 Suivez nous sur tweeter :                     Startups & Co