14/02/2015

Tout Ce Que Vous Devez Savoir Pour Devenir Un Mentor



Un Mentor pour accompagner un jeune entrepreneur



« On ne naît pas entrepreneur, on le devient.» 

 Pendant la période de lancement deMcKenson-Invest.com plate-forme de mise en relation Business Angel / Start-up, mes prises de décision  n’ont pas toujours été couronnées de succès. C’est pourquoi je cite sans cesse cet adage auprès de tous ceux qui envisagent de démarrer une activité entrepreneuriale, même si un certain nombre d'entre eux se targuent d’avoir tiré profit de leurs expériences de salarié  et/ou de leurs connaissances académiques acquises dans une école de commerce pour surmonter les nombreuses difficultés auxquelles ils sont confrontés quotidiennement.


Le mentorat  pourrait réellement faire la différence, car il maximiserait les chances de survie des entreprises. Quasiment méconnu en Afrique, le mentorat  est une relation professionnelle  au cours de laquelle une personne chevronnée – le mentor -   aide bénévolement  une personne moins expérimentée – le mentoré -  à développer ses connaissances et ses compétences en vue d’atteindre le plein potentiel entrepreneurial

Le fait d’aider une personne à réussir sa période d'apprentissage et de formation peut être immensément gratifiant pour le mentor : en plus de tirer de ce travail une grande satisfaction personnelle et professionnelle, ce dernier est en mesure d’identifier et de recruter par la suite des nouveaux talents pour sa start-up.
Il se distingue nettement du consultant qui préconise, du conseiller qui oriente et du coach qui développe une compétence particulière, dont le point commun est l’exécution de leur tache en échange d’une rémunération.
William  Arthur Ward, un écrivain américain connu pour ses citations et ancien capitaine de l’armée de terre des Etats-Unis disait :

« Le professeur médiocre affirme ; le bon professeur explique ; l'excellent professeur démontre, le Grand Professeur inspire. ».

Si vous appartenez à cette dernière catégorie d’enseignants, bonne nouvelle : considérez que vous pouvez contribuer pleinement au développement économique de votre pays en devenant Mentor. Voici 7 Conseils qui vous aideront à encadrer efficacement des aspirants entrepreneurs, des gérants de startup ou des chefs d'entreprise connaissant d'autres stades de développement.



1°) Impliquez-vous pleinement dans votre relation avec le mentoré

Le métier de mentor ne doit pas être pris à la légère. Il demande un véritable engagement et exige du temps et de l’énergie. Demandez-vous par exemple si vous êtes disposé à rencontrer le mentoré tous les weekends ou si vous êtes en mesure de lui consacrer six heures de votre temps par semaine. Lorsque vous lui offrez un accompagnement et votre soutien, vous avez l’obligation de tenir vos promesses en étant toujours présent lorsqu’ il a besoin de vous.

Toutefois, vous devez faire attention à ne pas faire le travail à sa place car vous passez déjà plusieurs heures par jour à vous occuper de votre propre entreprise. Certes vous devez lui consacrer du temps, mais vous pourriez perdre patience si vous tentez de réduire sa charge de travail.
Vous devez avoir envie d’enseigner en permanence toutes les connaissances que vous avez déjà acquises à votre mentoré. Même si vous êtes peu familier avec le secteur d'activité concerné, vous devez posséder au minimum l'expérience requise pour répondre toute sorte de question d'importance vitale pour la start-up au sein de laquelle évolue votre protégé, telle que la recherche de nouveaux clients ou la levée de fonds 



Montrez que vous êtes intéressé par sa vision et transmettez avec un enthousiasme contagieux votre savoir-faire, de telle sorte que cela puisse donner du sens à son travail.


2°) Vivez un échange d’expériences professionnelles dans les deux sens

Vous devez ménager aucun effort pour apprendre l’un de l’autre, savoir travailler ensemble, échanger sur vos diverses expériences professionnelles et vos réussites, comparer vos idées sur les tâches à accomplir. N’hésitez pas à aller plus loin que de simples conseils en racontant des histoires vécues  de manière neutre et objective, ce qui pourrait constituer une source d'enseignements. 

A Lire également : " 8 Conseils & Astuces Pour Mener Votre Startup Vers Le Succès " 

N’ayez aucune crainte à faire partager également vos échecs et vos erreurs car le mentoré pourrait en  tirer des leçons qui lui serviront le plus pour sa carrière de chef d’entreprise ou de manager. Cela l’aide aussi à prendre conscience des nombreux défis à relever et de développer parallèlement sa capacité d'adaptation, de rebond et de résistance au stress.


3°)  Optez pour une approche pluridisciplinaire


D’une manière générale, vous en tireriez des avantages en tant que en tant que chef d’entreprise lorsque que vous encadrez un jeune. Lorsqu’un tandem composé de personnes issues de génération différente est amené à collaborer ensemble, la très forte complémentarité de l’équipe s'en ressentira.
Toutefois Vous n’êtes pas obligé de suivre un schéma plus classique basé sur les rapports entre un jeune inexpérimenté et  un aîné faisant preuve de sagesse dans ses paroles et les conseils qu’il prodigue. En tant que mentor, vous êtes supposé posséder les connaissances dont il ne dispose pas. Vous devez surtout vous soucier de combler les lacunes en matière de compétences, d’élargir des connaissances et développer l’expertise du « protégé »

Article connexe:  Comment Un Mentor Peut Augmenter Les Chances de Succès de Votre Start-up

Aujourd’hui, la plupart de secteurs sont interdépendants et se chevauchent. Les employés ne se limitent plus à un seul domaine de compétence, sans tenir compte de l’évolution des autres domaines. Gardez à l’esprit qu' une personne venant de sphères professionnelles différentes, combinant différentes compétences, apte à susciter le débat d’idées, l’échange de pratiques et l’exploration de nouvelles pistes, est très appréciée dans le monde du travail.


4°)  Gardez une grande ouverture d'esprit


Un des rôles essentiels du mentor est de fournir des conseils éclairés et des encouragements, mais pour ce faire, il doit prendre le temps d'écouter son interlocuteur et de comprendre la situation.
Lors d’une discussion animée et passionnée avec une personne lambda, vous pouvez être certain qu’il ne partagera jamais votre point de vue jusqu'à ce qu’il soit convaincu que vous adhérez vous-même à ses propos. Afin d’apporter des indications précieuses en ce qui concerne l'orientation stratégique de la startup et formuler d’autres recommandations susceptibles d’être bien accueillies par le mentoré, vous devez d'abord comprendre, de manière approfondie, ses besoins, ses intentions, ses attentes etc… Tout mentor digne de ce nom passe considérablement plus de temps à écouter qu’à parler.
En retour, assurez-vous que le mentoré soit disposé à accepter aussi bien des critiques constructives, des corrections ou l’évaluation de son travail  que des commentaires positifs. Ce dernier doit envisager toutes les possibilités qui permettraient d’assurer la pérennité de l'entreprise.







5°) Intéressez-vous au mentoré dans ce qu'il est, dans son authenticité, davantage en tant qu'individu que comme « ressource humaine »



Le mentorat repose sur des relations interpersonnelles : Vous devez apprendre à connaitre et apprécier votre mentoré personnellement, vous concentrer sur ses espoirs et ses rêves de telle sorte que cet accompagnement serve au mieux ses intérêts. Vous en savez assez sur sa vie pour comprendre les facteurs externes qui ont des répercussions directes sur son travail. Tout comme des personnes qui remplissent leur rôle parental,  le fait d’exercer à titre de mentor peut s'avérer être une mission très enrichissante, mais difficile et épuisante sur le long-terme et les esprits peuvent parfois s’échauffer.
Il n’existe donc aucune solution rapide et facile. Même si le mentoré a besoin d’être soutenu et encadré, il est crucial que vous soyez patient. 




6°) Cultivez  vos liens avec … vos propres mentors !


La plupart de mentors qui ont réussi continuent à nouer des liens professionnels et collectent en permanence des informations émanant d’experts issus de différentes industries, toute tranche d’âge confondue. 

Les personnes repliées sur elle-même, qui restent confinées à un petit cercle d'experts aux compétences inchangées, ne sont pas en mesure de donner continuellement le meilleur d' eux-mêmes à l’égard du mentoré. Afin de garder la main sur vos expertises à transmettre, vous devez  continuer à bâtir et entretenir votre réseau,  en vue de prendre conseil auprès de ceux envers qui vous faites entièrement confiance.

  
7°) soyez un exemple à suivre pour les aspirants entrepreneurs

Même si vous jouissez d’une grande crédibilité au regard de votre parcours professionnel, vos actions seront également évaluées, en tant que mentor. Vous devez  toujours vous fixer la barre très haute, voire un peu plus que ce que le mentoré attend de vous. Votre but n’est pas seulement de donner lui des conseils et des directives, mais aussi l’encourager à agir en conséquence. De simples conversations peuvent sans aucun aider à le motiver   mais vos actions et des cas pratiques dont il pourrait s’inspirer auraient un impact nettement plus important.
Ce dernier vous considérera sans aucun doute comme une idole, tout en buvant parallèlement chacune de vos paroles, accordant une attention particulière à tout ce que vous faites, étant toujours d’accord avec vous et s'investissant pleinement dans ses « nouvelles responsabilités ». Toutefois, vous ne devez pas le faire espérer qu’il devienne milliardaire comme le nigérian Aliko Dangoté ou le sud-africain Patrice Motsepe, au risque de vous détourner des véritables objectifs que vous avez fixés vous-même.



Contributeur: Harley McKenson
Fondateur & Gérant de www.McKenson-Invest.com
                                                                                                Suivez nous sur Twitter : Start-up & Co